3 novembre 2012

Plonger en soi

J'inaugure ce blogue avec une citation de l'écrivain, professeur de littérature et critique Michel Lord: «Mais même si on ne raconte pas sa vie, écrire c'est toujours un peu beaucoup plonger en soi, dans sa boîte à monstres et à merveilles intérieures.»*

J'écris le plus souvent mes nouvelles à partir de déclencheurs comme la lecture d'une information dans le journal, une conversation ou un thème proposé par une revue littéraire. Les idées me viennent et ensuite je les explore. Je me sers de qui je suis, de ce que j'aime ou n'aime pas, de ce que je connais (ou pas), de mes peurs et de mes joies, pour colorer, décorer, étoffer, accessoiriser et habiller mes histoires. Je suis parfois étonnée des sentiers que j'ai empruntés, et c'est ce que j'aime dans la création littéraire.


Après trois ans de travail sur mon recueil aboutissant à sa publication, j'ai le sentiment, maintenant, de remonter à la surface et je me pose de multiples questions sur le processus d'écriture. J'aime lire ce que des auteurs disent de leur propre expérience. Je vous recommande notamment l'excellente collection Écrire, aux Éditions Trois-Pistoles, dans laquelle des écrivains québécois sont invités à parler de leur métier. C'est passionnant!


*Michel Lord, Entretien avec Guillaume Corbeil, Montréal, XYZ.La revue de la nouvelle, 2009, numéro 98, p.11-12.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire