26 janvier 2013

La mémoire de Cavanna

En faisant la liste des livres que j'ai aimés, j'en ai revisité certaines pages pour redécouvrir l'histoire, la beauté des mots, retrouver la rencontre avec l'auteur(e) et le souvenir de l'époque à laquelle j'ai lu le texte.

J'ai envie de partager avec vous quelques phrases de François Cavanna, écrivain et dessinateur français né en 1923 (http://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_Cavanna), qui a raconté son enfance dans «Les Ritals», un livre joyeux et tendre, écrit dans une langue riche et colorée. Il a écrit dans le dernier chapitre de son livre: 

«J'étais parti pour raconter les Ritals, je crois qu'en fin de compte j'ai surtout raconté papa. C'est marrant, l'écriture. Ça va où ça veut. (...)
C'est comme ça. Ta mémoire, tu crois la connaître, tu dis bon toutou, ça, fidèle et loyal serviteur... Tiens, fume! Ta mémoire, c'est une bête étrangère et têtue que tu nourris dans ta tête, dans un coin, prête à servir, que tu crois! Une vraie bourrique, oui. Qui n'en fait qu'à sa tête à elle. C'est elle qui choisit. Elle garde ce qu'elle veut, elle te sort ce qu'elle veut, quand elle veut. Tes souvenirs ne sont pas ceux que tu crois, pas du tout. Pas ceux que tu voudrais. Quand tu ouvres la porte à la mémoire, tu sais jamais ce qu'elle va te livrer, ni quand ça va s'arrêter.
Elle t'en jette à brassées, encore, encore, t'as pas les bras assez grands pour attraper au fur et à mesure, ça s'empile, ça se bouscule, t'en as par-dessus la tête, et il en arrive, encore, encore...»

Au cours de son récit, Cavanna nous parle avec tendresse et humour de sa famille, de ses amis, de son école, de son quartier de Nogent, en banlieue parisienne. Les pages sur son père sont les plus belles, comme celle où il évoque la «canson» que se chantait son père:

«Quand papa est à un travail, il se chante pour lui tout seul cette canson que je vous ai dite, sans paroles, sans musique, sans queue ni tête, qui s'invente et se défait au fur et à mesure. De temps en temps, quand même, il y a des paroles. C'est papa qui parle aux choses.»  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire