15 juin 2013

De la nouvelle au recueil (1)

Lorsque j'ai écrit la première (au sens chronologique) nouvelle de Visite la nuit, «Inventaire avant liquidation», je ne savais pas qu'elle serait un jour publiée en recueil. Je l'ai envoyée en décembre 2009 pour le concours 2010 de la Fondation lavalloise des Lettres. Elle n'a pas été retenue. Je l'ai retravaillée et elle a été acceptée quelques mois plus tard par la revue Virages

«Inventaire avant liquidation»

Ma seconde nouvelle, «L'insolitude», a été lauréate du 12e concours de nouvelles du Lecteur du Val, en France, tandis que mon troisième texte, «Amour filial», a été accepté par la revue Moebius, puis un autre encore, «L'angelot», a été accepté par la revue XYZ. La revue de la nouvelle. Puis d'autres encore.


«Amour filial»

Mon recueil était en construction, mais je n'en avais pas encore conscience... Je ne savais pas exactement où je m'en allais, mais j'y allais. J'avais la volonté d'écrire coûte que coûte, malgré le temps morcelé dont je disposais, et la publication dans les revues littéraires a été un tremplin extraordinaire. 

«L'angelot»

J'écrivais mon univers intérieur, ce que j'avais dans la tête à cette époque. Une collègue d'écriture que j'ai rencontrée récemment m'a dit qu'il n'y avait réellement que trois sujets dans la littérature: la vie, l'amour, la mort. Effectivement, j'ai l'impression d'avoir traité ces sujets universels, avec une approche personnelle, bien sûr, qui est l'angle de la communication et des relations humaines. Ce sujet me passionne depuis mes études en psychologie sociale.

«Les châteaux de sable du bout du monde»

À un moment donné, en 2011, j'ai eu suffisamment de textes écrits pour m'apercevoir qu'il y avait un embryon de recueil. J'ai continué à écrire en sachant que, dorénavant, j'écrivais pour rassembler mes nouvelles dans un livre. La dynamique avait changé, car je prenais conscience des relations entre mes histoires. Mes nouvelles constituent un monde peuplé des personnages que j'ai inventés, et dont certains vont sans doute habiter mon prochain livre.

«La belle inoxydable se rebelle»

 (À suivre...)

2 commentaires:

  1. C'est à travers le Facebook de XYZ que je découvre votre blogue, et je suis vivement intéressée par votre article ci-dessus, traitant de l'importance des revues litt. Je comprend que vous avez, par la suite, publié un recueil formé de plusieurs de vos textes. Ce serait bien si vous nous expliquiez de quelle façon vous avez procédé. Et aussi, quels conseils donneriez vous à des auteurs débutants ? Bon mercredi,
    Lise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Lise, je suis désolée pour le délai de réponse à votre commentaire (je reviens de vacances aujourd'hui...). Votre suggestion est très intéressante, et c'est avec plaisir que je traiterai de ces sujets dès septembre. À bientôt!
      Caroline

      Supprimer