5 octobre 2013

Le parcours du débutant (4/4)

Trouver un éditeur

Louis-Philippe Hébert, écrivain et éditeur des Éditions de la Grenouillère

Les Éditions de la Grenouillère
Si vous voulez savoir qui est mon éditeur, Louis-Philippe Hébert, vous pouvez lire le numéro 151 (automne 2013) de La revue «Lettres québécoises», dans lequel un dossier complet lui est consacré. Il dirige les Éditions de la Grenouillère depuis 2010. Cette jeune maison d'édition implantée dans les Laurentides a fait partie, en mars 2012, de ma liste d'éditeurs sélectionnés pour envoyer le manuscrit de «Visite la nuit» (qui s'appelait provisoirement «L'insolitude»).

Une semaine plus tard, je recevais un courriel de la directrice littéraire de la Grenouillère, France Boisvert, qui me proposait un rendez-vous. Je l'ai donc rencontrée. Nous avons parlé de mon manuscrit puis elle m'a proposé dans la foulée un contrat d'édition (cela allait encore plus vite que ce que j'avais imaginé!).

J'ai pris quelques jours pour réfléchir puis j'ai signé le contrat et je l'ai envoyé à l'éditeur. Quelques semaines plus tard, lorsque j'ai reçu le contrat contresigné, j'ai écrit aux autres maisons d'édition pour les avertir que mon manuscrit n'était plus disponible. Une adjointe à l'édition a pris la peine de m'informer en retour que mon manuscrit avait eu un rapport positif du comité de lecture, et qu'elle venait tout juste de faire une recommandation à l'éditeur. Cette information m'a fait très plaisir, car cela me confirmait que mon recueil pouvait intéresser différents lecteurs.

Publier des nouvelles en revue et participer à des concours
Avant que mon recueil «Visite la nuit» ne soit terminé, j'avais publié quelques nouvelles en revues. J'en ai parlé dans ma chronique De la nouvelle au recueil (1). J'y ai écrit, notamment, que les revues littéraires sont un tremplin pour les auteurs qui débutent. Mais il faut savoir que ces revues publient également des écrivains d'expérience.

Pour mes premières soumissions de nouvelles, j'avais ciblé les revues XYZ. La revue de la nouvelle, Moebius, Brèves littéraires, Virages, Art Le Sabord, Zinc, Écrire (ainsi que Biscuit Chinois, qui a malheureusement cessé de paraître en 2010). Je vous suggère de visiter le site de la Sodep (Société de développement des périodiques culturels québécois). Vous aurez toutes les informations sur les revues citées plus haut et bien d'autres encore.

Les concours de nouvelles offrent aussi une bonne occasion d'exercer son écriture. Pour connaître les principaux concours, je recommande pour le Québec le site de la Banq (Bibliothèque et archives nationales du Québec), et en France, le site Bonnes Nouvelles. Si vous avez d'autres sites à suggérer, n'hésitez pas!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire