24 septembre 2016

Réussir les photos d'écrivains: pas si facile

Photo par Anna 16 - Wikimedia Commons
J'ai été prise en photo à trois reprises par des photographes professionnels: pour la 4e de couverture de mon recueil de nouvelles (Pierre-Henry Reney), pour un article paru dans le journal Le Mirabel (Elaine Nicol), ainsi que pour un article paru dans le journal Nord-Info (Michel Chartrand). J'estime que ces photos sont réussies. J'utilise régulièrement les deux premières, dont je possède les droits de reproduction.

S'improviser photographe professionnel
Par la suite, mes tentatives de réaliser par moi-même (enfin, avec l'aide de mon mari) des portraits dignes de figurer dans divers médias m'ont démontré la complexité de la chose. Je possède quelques clichés un peu quétaines (j'en assume la responsabilité, ce n'est pas celle de la personne qui a accepté de me photographier) que je ne dévoilerai pas au public, finalement...

Petit ego ne doit pas devenir grand
Notre petit ego se tapit derrière ces questions: «Suis-je bien sur la photo? Me ressemble-t-elle? Est-ce que ce serait mieux comme ça, ou comme ci...». Je crois qu'un peu d'autodérision est utile quand on ne se trouve pas à son avantage.

Les huit astuces pour réussir une mauvaise photo d'écrivain:
Pour aider les écrivains à prendre du recul, la lecture de l'article humoristique que David Caviglioli a écrit dans Le Nouvel Observateur (24 mars 2013) est fortement recommandée. L'illustration de ses commentaires par de nombreuses photos d'écrivains rend son propos très clair.
Pour lire l'article: «Les huit astuces pour réussir une mauvaise photo d'écrivain».

Dans quelle catégorie tombera ma prochaine photo «officielle»?
En résumé, le journaliste classe les photos d'écrivains dans différentes catégories:
  1. Le regard perçant de l'écrivain 
  2. L’œil rêveur
  3. Le sourire
  4. La tête penchée
  5. L'écrivain présentoir
  6. Le plan bibliothèque
  7. Le plan arbre
  8. Le plan sofa
Puis il conclut par: Les portraits en situation: études de cas.

Je le répète, je suis entièrement satisfaite des photos prises par Pierre-Henry Reney, Elaine Nicol et Michel Chartrand! Mais chaque fois que je lis l'article de David Caviglioli, je me marre... et je ne peux m'empêcher de faire des liens.

Je pense que ma photo de 4e de couverture pourrait figurer dans la catégorie L’œil rêveur, celle que j'utilise actuellement sur ce blogue et ma page Facebook pourrait être un combiné de L'écrivain présentoir et du Plan sofa, tandis que la troisième serait dans la catégorie Sourire. (Les photos prises par mon conjoint dans notre jardin sont assurément des Plans arbres...).

Dans quelle catégorie tombera ma prochaine photo «officielle»? ;-) 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire